Les acteurs


Francis Lalanne – Adam

Une enfance cosmopolite, de la musique, un premier prix d’art dramatique au conservatoire de Marseille, deux frères musiciens aussi… Un avenir d’artiste se dessine très vite.
En lettres à la Sorbonne, il chante dans les asiles et les prisons…
1979, premier album : « Rentre chez toi », succès immédiat. Les critiques s’emparent de ce jeune homme un peu fantasque et révolté. Premiers concerts,  puis les grandes salles s’enchaînent, à partir des années 80. C’est au plus proche de son public qu’il s’exprime le mieux.
Dès les années 80, il s’offre de plus en plus de parenthèses musicales en se consacrant au théâtre, au cinéma, à la poésie.


Moana Ferré – Thérèse

Quand un professeur de français est inspiré, il peut conseiller à une lycéenne quelque peu désoeuvrée de faire du théâtre et lui ouvrir un monde !
Du Cours Florent à l’école du Rond-Point, en passant par Alain de Bock, Annie Noël, Sydney Pollack, la passion se révèle, le métier s’anime dans le double mouvement de donner et recevoir.
De Shakespaere à Valérie Boronad, au théâtre, au cinéma ou pour la télévision, Moana Ferré se donne corps et âme quand elle joue.
En 2000, elle a tenu le rôle de Thérèse dans la première production théâtrale de La Boutique de l’orfèvre.

  
Michel-Olivier Michel
– André

Après  une formation initiale en sociologie, il intègre le Cours Florent, où gagné par le goût de la transmission, il finit par enseigner.
Il crée et anime des ateliers de théâtre, à Paris, dans le Var et en Vendée, en même temps qu’il travaille depuis 2002 avec la compagnie du caillou blanc comme comédien permanent et metteur en scène : La seule chose nécessaire, La salle capitulaire, Pasiphaé, A quoi sert de gagner le monde, et Gabbatha, pièces écrites par Fabrice Hadjadj.
Parallèlement, il réalise des films institutionnels et tourne au cinéma : La fenêtre,  moyen-métrage d’ Anne-Sophie Rouvillois,
Depuis 2009, il se forme à la philosophie et à la théologie.


Véronique Ebel – Anna

Sa  licence de philosophiela conduit… à  la classe libre du cours Florent ! Dès lors, elle met en scène deux pièces classiques de Molière : Les Femmes Savantes (prix de la meilleure mise en scène des Cours Florent) et Le Misanthrope, ainsi que Le rêve d’un homme ridicule de Dostoievski.
Spécialiste de la diction classique, elle a travaillé avec Eric Génovèse qui la met en scène dans Les Juives de Robert Garnier.
Depuis 2006, elle collabore avec la Compagnie du Caillou Blanc de Siffreine Michel et Fabrice Hadjadj. : Le Massacre des Innocents, Pasiphaé ou comment on devient la mère du Minotaure, Gabatah….
Elle est aussi chanteuse de jazz.


Maud Laedermann – Monique

Part à 17 ans pour The American Academy of Dramatic Arts à New York, où elle reçoit sa première formation professionnelle, qu’elle poursuit ensuite  à Paris au Cours Florent…
Les engagements professionnels arrivent : films, théâtre, publicité, post-synchro, publicité, expression corporelle, diffusion.
Franchement interpelée par la question de la dimension sacrée de l’art, elle se réjouit de son engagement dans la production vidéo de La Boutique de l’Orfèvre.


Yohan Vallée – Christophe

Elève au conservatoire de théâtre du 7ème arrondissement de Paris dans la classe de Daniel Berlioux, il découvre là la danse contemporaine et l’expression corporelle. Paul de Larminat le remarque lors d’un travail d’atelier de fin d’année, à sa façon toute particulière d’être dans l’espace et d’habiter les textes.
Il lui propose alors « Extase », le spectacle qu’il met en scène à Avignon en 2009. Démarrage d’une collaboration prometteuse !